Alexandra Berger

Photography

CONTACT :


Une petite fille de trois ans sur la plage voit un appareil photo, elle se précipite pour être devant l’objectif, combien de familles ont dans leurs souvenirs cette petite boucle d’or aux grands yeux, que personne ne connait, et qui fixe l’objectif... prémonition ?

Quinze ans après c’est à New York qu’elle se retrouve jeune fille au pair, avec des idées derrière la tête. Ayant fait de la danse depuis son plus jeune âge, Broadway, les auditions, les rencontres étaient dans sa suite logique. Ceci pendant deux ans qui lui permirent de connaître ce milieu artistique quelque peu farfelu, et de se forger un caractère qu’elle avait déja bien trempé.

A son retour s’ouvrait Euro Disney, elle y fut la première blanche neige du livre magique et se produisit en spectacle durant deux années.

Un jour une amie lui propose de passer une audition au Crazy Horse Saloon. C’est sans conviction qu’elle s’y rend, et pour son plus grand bonheur à la chance d’être prise. Elle a decouvert dans ce magnifique cabaret un homme exceptionnel en la personne de Monsieur Alain Bernardin qu’elle considéra vite comme son père spirituel. C’est pourquoi elle arréta quelques années après lors de sa douloureuse disparition. Par la suite les photos et les publicités télé s’enchaînent...

C’est bien beau l’objectif de face, mais ca lui donne terriblement envie d’être de l’autre côté de l’appareil. Ce métier la fascine depuis toujours, car elle aime cette complicité et cette communion entre le modèle et le photographe.

À trente deux ans elle réalise un de ses rêves, danser dans une comédie musicale « le temps des gitans » sous la direction du grand Emir Kusturica pendant un an. C’est durant cette belle aventure qu’elle réalise son premier reportage photos. Ensuite elle fera partie de l’équipe de Jérôme Savary qu’elle decrira comme un des plus grand metteur en scène à la folie géniale et communicative.

Après ce magnifique spectacle la bougeotte la reprend et elle repart à Los Angeles retrouver son amie d’enfance Karine Simon photographe professionnelle installée là-bas depuis quinze années. Elle apprendra beaucoup auprès d’elle et découvrira que c’est vraiment dans ce métier qu’elle excelle. Elle sait mettre les gens en confiance et tirer d’eux ce qu ils ont de plus authentique et de plus vrai.

À son retour en France c’est sur scène auprès de Placido Domingo qu’elle passe encore des moments inoubliables.

Mais au plus profond d’elle, c’est la photo qui la fait vibrer, l’échange que cela génère avec les gens les plus divers , la relation à la fois profonde et éphémère de ces instants de clichés, l’épanouissent au plus haut point.

Là elle est dans SON élément.

Photographe pour le trophée andros, des spectacles, des comédies, des plateaux télé et de l’événementiel , elle s’entoure maintenant de journalistes et de réalisateurs pour s’ouvrir à tous les sourires du monde et aimer les autres dixit cette photographe autodidacte qui n’aura pas fini de nous étonner.

Elle extrait des gens ce qu’ils ont de plus beau avec une gentillesse attendrissante...